• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 339 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    2016-2017: Une année… sur Noël multicouleur
    2016-2017: Une année… sur Chagrin en temps de jeune…
    Témoignage sur l… sur Rentrée
    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 128,708 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Life-ttérature

bilan

L’Atelier de Littérature: Une idée d’activité qui ne manquera pas de plaire aux amoureux de la littérature et des livres

Notre année scolaire 2015-16 a été très diverse et très remplie de beauté et de rencontres… L’Atelier s’est déplacé à L’Institut Français pour participer aux rencontres littéraires des écrivains de grande taille : Lydie Salvaire, David Foenkinos, Dany Laferrière..

Nous avons eu la grande chance d’accueillir notre grand écrivain « à nous » et qui connaît bien nos parcours : Abdellah Baïda avec qui nous avons savouré son 2ème livre : « Nom d’un chien ».. Il nous a offert une « tarde de perros » exceptionnelle ; nous nous sommes régalés avec ses appréciations, ses enseignements littéraires, ses mots choisis, son charme à l’heure de s’adresser à nous tous..

On a repris notre ONZIÈME ANNEE LITTÉRAIRE avec entrain et fougue musical … et on a passé l’automne, l’hiver et le printemps à lire… des lectures choisies dans le panorama de nos inquiétudes, de nos goûts, de nos esprits, de nos besoins d’aller plus loin, de faire un aller-retour dans l’histoire littéraire : Foenkinos/ Voltaire/ Bonnefoy / M. Enard/ Kamel Daoud que nous appellerons désormais «Mersault » telle son histoire nous semble lui-même… certains ont commencé par relire l’Étranger avant « Mersault contre-enquête… »

Tout au début de nos séances nous avons accompli notre tâche à faire pour l’été : la bonne explication d’un chapitre de « Ce qui nous somme » et « Auteurs 100% ».

La meilleure manière de fixer nos souvenirs et de contempler notre travail bien réfléchi, bien fourni, excellemment exposé par les membres de l’Atelier c’est de parcourir le document qui nous représente aussi bien que la première phrase écrite : NOTRE BLOG , source inépuisable de grande valeur humaniste…

SANS OUBLIER un événement tout spéciale qui a été celui de célébrer nos PREMIÈRES PORTES OUVERTES, vendredi, 22 avril dans la salle de musique du lycée qui nous a accueilli et que nous espérons nous accueillera toujours…

Admirons et passons de bons moments à contempler ce travail gigantesque fait pour l’amour à l’art littéraire…

MERCI à l’école de langues d’Aranjuez, MERCI au lycée Alpajés d’Aranjuez…

Lire la suite

Publicités

Rétrospective

Mionument: "Le chemin de la Langue Castillane"

Mionument: « Le chemin de la Langue Castillane », à Ávila (Espagne)

Voici une petite rétrospective de nos séances jute au début d’un nouveau cours, d’une nouvelle étape, au début du début.

« L’Atelier fait sa neuvième rentrée cette année 2013-14 »

Un peu d’histoire récente:

Il me semble essentiel, avant de commencer cet exercice de mémoire, de vous offrir une médaille à vous tous: les membres de l’Atelier et nos chers lecteurs . Une médaille au travail fourni dans ce parcours d’apprentissage avec la littérature francophone  et marocaine d’expression française. Mais « toute médaille a son revers » et ce revers  est dédié cette fois et toujours,  tout spécialement, à notre chère amie, membre de l’Atelier : María

 Nous avons déjà parcouru notre huitième année de cette expérience littéraire et lectrice que c’est l’Atelier de Littérature. Cette dernière année scolaire peut être qualifiéé comme l’année de notre « sortie à l’extérieur » et de la récompense gratifiante d’avoir ouvert cet espace singulier et créatif à de nouveaux auteurs « venus d’ailleurs ».

Lire la suite

Sisyphes de la vie

Le tableau "Niños comienod uvas y melón"  (Garçons en train de manger raisins et melon") de Bartolomé Esteban Murillo nous emmène vers des vies tragiques surgies des enfances saccagées comme celui du protagoniste de "Rue des Voleurs"

Le tableau « Niños comiendo uvas y melón » (Garçons en train de manger des raisins et du melon ») de Bartolomé Esteban Murillo nous emmène vers des vies tragiques surgies des enfances saccagées comme celle du protagoniste de « Rue des Voleurs »

La dernière séance consacrée à commenter le livre de Mathias Énard, « Rue des voleurs », est devenue une mosaïque d’opinions. Emportés par la vie tumultueuse du protagoniste, Lakhdar, on a fait une analyse qui, souvent, a débordé l’histoire même et on est allés survoler des territoires éloignés mais inspirés de cette histoire, y attachés à des fils invisibles.

D’abord on s’est demandé sur la psychologie de ce Lakhdar, obsessif, existentialiste, contradictoire. S’il se sent toujours prisonnier de sa vie, il est en même temps un survivant de événements vécus. Une vision négative de l’être humain, réduit aux instincts plus bas. Des instincts qui lui feront surmonter les infinies difficultés balisant sa vie. Un « Ulysse » de la pauvreté, un « Sisyphe« * condamné par toute l’éternité à porter sur lui une vie pénible qu’il laissera tomber dès qu’il semble arriver au sommet d’une étape. pour recommencer à nouveau.

Lire la suite

De Tanger à Barcelone: une épopée silencieuse

"Rue des voleurs", de Mathias Énard

« Rue des voleurs », de Mathias Énard, Actes Sud 2012.

La chronologie est l’essence même d’un blog. Fixer sur le temps les moments, les évènements, au fur et à mesure qu’ils se produisent. Mais, de temps à autre, une espèce de plainte silencieuse devient révolution, exprimant le besoin de ne pas suivre les  ordres impérieux du Temps. C’est ainsi que notre « Rue des Voleurs », le livre de Mathias Énard, a pris sa place et s’est imposé aux autres livres déjà lus et commentés dans l’Atelier: « La Délicatesse », de David Foenkinos et « Loin de mon père » de Veronique Tadjo. Ils devront encore attendre un peu pour se montrer « noir sur blanc » dans les pages de ce blog, déplacés pour cet « arriviste ».

Mais ils sont beaucoup les mérites qui justifient cette « injustice » temporelle. Le roman de Mathias Énard est une œuvre bien construite, faite à partir d’une analyse réussie et destructrice de la société habitant autour  de la Méditerranée.

Lire la suite

À toute allure

Une nouvelle aventure, un cours littéraire en avant

Une nouvelle aventure, tout un cours littéraire devant nous

“La lecture est une conversation. Elle est une tâche confortable, solitaire, lente et sensuelle” (Alberto Manguel, “Journal d’un lecteur.” (Actes Sud. 2004)

“Lisez pour vivre” (conseil de Gustave Flaubert à Mille de Chantepie dans une lettre datée de juin 1857)

Les premières trois mots qui font le salut imprévu pour cette année scolaire qui vient de faire son début sont les rassurantes « ´ça y est ». En effet, nous sommes arrivés, une année de plus, à faire possible la magie de l’atelier. C’est notre huitième rentrée (2005-2013) , une autre aventure va avoir lieu dans cet espace culturel que nous avons créé à notre mesure, un espace convivial, profondément littéraire. Un petit coin sympa, loin des conventions et des tortueux sentiers officiels.

Le nouveau Atelier

Le nouvel Atelier

 L’ATELIER a démarré cette nouvelle édition sous la pluie, dans  un après-midi très littéraire. Nous avons été très bien protégés par un parapluie d’enthousiasme, de chemins littéraires à poursuivre … Et par ce bol d’air frais arrivé de nouveaux membres: Carmelo, Miriam, Guillermo, Carolina, Nieves, Yolanda,… Qui vont  sans doute apporter de nouveaux regards, de nouvelles idées, ouvrant des sentiers inédits dans cette aventure collective que c’est l’Atelier. Les  anciens membres : Javier, Teresa, Natalia, Juan, Francisco Javier, Irene, Paula, María, nous tous sommes ravis de les accueillir. Ils représentent une allure renouvelée, une force dont nous avions besoin,  L’Atelier devient avec eux un cocktail plein de promesses et de futur, un Atelier aussi “différent et nouveau”.

Notre chère Rosa, toujours avec nous

Notre chère Rosa, toujours avec nous

Un souvenir spécial pour une de nos membres le plus anciennes, depuis le début de l’Atelier, Rosa, notre étudiante doyenne, n’a pas manqué un seul jour à ce rendez-vous qu’elle considérait comme une des ses principales activités. Étant donné son âge avancé et sa santé délicate elle a décidé de nous suivre sur le blog… Merci Rosa de tout ce que tu nous a appris. Une chaise restera toujours prête pour toi  quand tu retrouverais encore une fois tes forces et tu reviendras nous rejoindre avec la sagesse qui te caractérise.

  Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :