• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 330 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    2016-2017: Une année… sur Noël multicouleur
    2016-2017: Une année… sur Chagrin en temps de jeune…
    Témoignage sur l… sur Rentrée
    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 127,528 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Témoignage émotionnel

Bilan

L’Atelier, un espace pour la construction des moments littéraires

Voici un bilan plus sentimental que scientifique pour cette année scolaire 2011-2012, qui marque aussi le calendrier de notre parcours littéraire, et pour bien terminer entre nous, en grande beauté et poésie.

Au début de l’année je vous parlais dans une de mes lettres de salutation des « enjeux, des épreuves à passer, des défis à surmonter » Nous avions initié nos réunions avec une invitation de Casa Arabe pour assister à la présentation d’un livre de Tahar Ben Jelloun que finalement nous n’avons pas eu le temps de lire. (« Au pays »)

Beaucoup de choses se sont passées dans nos parcours littéraires de cette année, la preuve y est : notre cher blog de l’atelier, le document qui nous représente le plus et qui a atteint le long de toutes ces années la quantité de 65.547 visiteurs, d’ici à notre prochaine réunion cette quantité aura augmenté de plus d’une centaine  de  visiteurs  inconnus mais complices de notre aventure.

Nous avons eu la chance d’avoir à la fin de notre parcours, une autre conférence, tout à fait inattendue, de notre cher ami, Abdellah Baïda. Il est venu  partager quelques moments de sa vie trépidante avec nous et nous a offert  la lecture d’un chapitre de son prochain roman encore pas publié. Nous y étions, ponctuels au rendez-vous.

Et au milieu, voici notre travail parcouru, nos lectures faites, nos sentiments exposés, nos idées méditées, nos désirs faits réalités à travers la littérature. Si le chemin a été fait, il nous en reste encore et nous sommes dans le devoir et l’espoir de pouvoir  l’accomplir. Le voici, transformé en livres :

  • LE LIVRE IMPRÉVU . Abdellatif Laâbi. (Voici quelques dernières nouvelles sur lui parues dans le journal « Le soir-echos » : La semaine des lettres en espagnol a été lancée, hier à Rabat, par l’Institut Cervantès. Cette semaine d’activités culturelles, qui s’étalera du 7 au 11 mai, place l’écrivain au cœur de ses activités. Elle est organisée pour la première fois en Afrique et dans un pays arabe. Côté marocain, citons la participation de Abdellatif Laâbi.
  • DEUX RECITS : « TOURIA LA MUSULMANE »(El Mostapha Bouignane) / « VOUS ENTENDREZ DE MES NOUVELLES » (Abdellah Baïda)
  • Petit hommage à Irène Nemirovsky
  •  ADIEU, VIVE CLARTÉ . JORGE SEMPRÚN . Un de nos plus grands intellectuels mort en Juin 2011 (Dernière nouvelle, il vient de recevoir un hommage au Salon International du Livre de Tanger célébré du 2 au 5 mai 2012)
  •  LE DERNIER COMBAT DU CAPITAIN NI’IMAT . Mohamed Leftah .Une rencontre contre la censure et notre défense pour la liberté d’expression admirée par le site www.culturetoute. On y a laissé écrit ceci sur ce site : En soutien à la campagne contre l’interdiction du Dernier Combat du captain Ni’mat, de Mohammed Leftah, l’Atelier de littérature de l’Ecole officielle de langues d’Aranjuez  (Espagne) vient d’ajouter ce livre à la liste des lectures à commenter dans son programme pour l’année 2012.  Et voici la réponse : Un grand merci pour votre initiative et ce soutien précieux en faveur de la liberté d’expression au Maroc. Nous avons répercuté cette information sur le site www.culturetoute.net, en page d’accueil. Nous en avisons également l’éditeur de l’oeuvre de Mohammed Leftah, les Editions de la Différence, à Paris.
  • LA VIE RÊVÉE DE Mlle. S.  Samira El Ayachi. Ce livre n’a pas eu la chance d’avoir l’échos qu’il  aurait mérité . Mais la chronique y est, dans notre blog, impeccable, comme si nous y avions été tous. (dans ce cas je vous remercie de vos contributions)

On en avait prévu d’autres et même on a laissé sans trop commenter ou rien,, faute de temps, un livre de l’année 2011. (Les étoiles de Sidi Moumen, de Mahi Binebine)

Et, en plus…

On peut vraiment dire que nous avons bien profité de notre temps: à part de nos lectures, nous avons participé à des différents concours, nous avons écrit un article pour le magazine « Avances en Supervisión Educativa » qui a été récemment publié. Il contient la séance littéraire avec Abdellah Baïda, la diffusion des événements littéraires marocains à travers le blog, la participation active pour la liberté de lire au Maroc aidant notre Captain Ni’mat à se faire entendre. Nous avons célébré un peu  Le Jour de la Francophonie et la Journée Nationale des Librairies, nous avons récupéré de l’oubli un peu Semprún  lui faisant notre petit hommage, la visite à l’exposition de Delacroix, une défense soutenue de la liberté d’expression et pour le droit à une éducation publique de qualité avec la présence permanente de notre logo en vert et aussi les articles où nous avons parlé du 15 Mai, du Printemps Arabe, de la répression aux proviseurs à Madrid, les manifestations… une vraie tâche des journalistes… Et aussi notre hommage à Edmond Amran El Maleh, la participation au Congrès Mondiale de la Francophonie à Durban et au Concours d’écriture francophone,…

En plus, nous avons révisé et mis à jour  la « Géographie Littéraire« , la vidéothèque, le bulletin digital, la phonothèque et les enregistrements de nos séances…

C’est beaucoup de travail et d’objectifs accomplis en silence, d’une manière logique, comme si tout cela était la conséquence naturelle du développement de l’Atelier.

J’oserai dire que cette année a été  un des plus solides de notre petite histoire comme groupe. La diversité d’activités, des lignes de travail, des lectures à réaliser ont été plus riches encore que les années précédentes. On pourrait dire que l’Atelier a mûri, pour ainsi dire.

Revenant au futur

Voici d’autres livres qui pourraient faire partie de notre prochaine année lectrice:

  • Un brillant avenir (Catherine  Cusset, auteure française qui habite en Amérique)
  • « Au pays », de Tahar Ben Jelloun
  • L’écume des jours  . BORIS VIAN
  • Des houris et des hommes. EL MOSTAPHA BOUIGNANE
  • French dreams. Mohamed MHMOUDANE
  • Salto . ABDELLAH BAÏDA
  • La Peste. ALBERT CAMUS
  • Le scribe et son ombre . KHATIBI
  • Les étoiles de SIDI MOUMEN

Pour finir, une petite demande. Voudriez-vous laisser trace de  tout ce qui a représenté pour vous, l’Atelier et les lectures de cette année à la manière d’un petit commentaire à afficher pour bien compléter ce témoignage

Merci à tous pour autant de moments littéraires. On vous attend à la rentrée du prochain cours, en Septembre.

Bon été plein des lectures et d’expériences littéraires…

Publicités

Une Réponse

  1. Des pensées sur la lecture des lignes d’un roman viennent à ma rencontre de la simple observation individuelle de ces segments fabuleux ; elles apparaissent du partage collaborateur d’un atelier de littérature aussi ; elles me procurent un refuge où je me mets à l’abri de la sagesse, aux bras du paradis promis. Pour moi, un livre est un monde magique qui nourrit mon imagination, un océan où je me noie. J’y peux trouver des messages d’allégresse ou de consolation, des réflexions qui imposent des lumières aux ténèbres de l’ignorance.

    Dans un atelier de litterature, il a des personnages qui nous conseillent, qui nous consolent et qui, peut être, nouent amitié avec nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :