• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 330 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    2016-2017: Une année… sur Noël multicouleur
    2016-2017: Une année… sur Chagrin en temps de jeune…
    Témoignage sur l… sur Rentrée
    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 126,800 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Papillons d’ailes égarées

Papillon

« Je suis comme un papillon à la recherche de ses ailes d’amour égarées » (La vie rêvée de Mademoiselle S." de Samira El Ayachi

Permettez-nous d’interrompre ces moments de lecture avec une très triste nouvelle pour tous dans l’Atelier de Littérature.

Claude Dumaine, un très cher ami d’Inma, notre prof de l’Atelier, vient de mourir aujourd’hui, à l’âge de 69 ans suite à une maladie.

Professeur, dessinateur, ami.

Si vous cherchiez sur Internet à propos de lui vous n’y trouverez presque rien. C’est toujours comme ça, la matière des profs: anonyme, silencieuse, cachée…

Inma a voulu laisser trace de sa vie, arroser ce jardin de sentiments qui est l’Atelier avec ce petit hommage qui fait témoignage d’une amitié.

J’avais connu Claude Dumaine à 23 ans, il était professeur d’espagnol au Lycée Marseilleveyre de Marseille où je suis arrivée pour la première fois comme assistante d’espagnol en Octobre 1983 . En plus d’un grand professeur pour moi, il était un grand ami, mon grand ami Français, dessinateur… depuis sa retraite il s’était consacrée à exposer ses oeuvres… Je me sens tout`à fait déboussolée, j’aurais bien voulu que demain ne soit pas lundi… Claude et sa famille étaient « ma famille » en France depuis ce jour-là. Claude et moi avons toujours maintenu le contact par mél, il est venu plusieurs fois en Espagne et une fois chez moi, accueillie par ma famille, quand j’habitais dans un autre quartier de Madrid…

C’est tout mon lien avec la France qui est mort aujourd’hui…

 Pour Elsa, Claudine… Tous mes chers et tristes adieux espagnols pour CLAUDE, adieu, mon grand ami…

Un des dessins le plus émouvant de Claude à propos de l'École

Un des dessins le plus émouvants de Claude à propos de l'École

C’est seulement l’amitié qui peut nous reconforter dans ces moments où la vie exige son tribut, le prix pour nous avait laissé sentir quelques émotions, pour avoir eu la chance de trouver des âmes pareilles… un prix trop haut qui nous laisse un goût amer et qui par quelques instants nous fait oublier la douceur des temps vécus…

Mais, le temps passant, la douceur retourne, les souvenirs des personnes aimées nous remettront en paix avec la vie et tout cela nous fait comprendre que la grandeur de notre vie reste sur l’intensité de ces moments éphémères, sur les échos de nos pas sur la vies des autres… pendant que les secondes coulent entre nos doigts, sans pouvoir rien faire pour arrêter cette chute.

L’amitié enchaîne les âmes pareilles et tresse une invisible toile d’amour qui ne connaît pas de frontières, qui ne tient pas compte du temps, qui s’élargit jour à jour, même si les personnes ne sont plus entre nous, qui nous donne la force pour continuer notre chemin.

Qui sait. Peut-être la littérature pourra-t-elle servir d’aide pour surmonter la douleur, quand la peine d’aujourd’hui lâche un peu ses aiguilles et laisse place aux bruissements réconfortants des moments partagés.

Claude Dumaine sur Internet

Publicités

6 Réponses

  1. .Des mots émouvants et merveilleux. Je sais aussi ce qu’il est de perdre à un vrai ami. Je veux partager la douleur que notre prof et amie Inma a dans ces moments ces beaux vers:

    Sans Fin

    La mort n’est qu’un passage inéluctable.
    Je l’ai emprunté.
    Je suis maintenant ma route en toute sérénité.

    Je suis resté moi-même,
    l’être que vous avez connu.
    Pourquoi pleurer, je n’ai pas changé !

    Appelez moi toujours comme vous le faisiez avant
    Je vous entendrai
    Je continue de vous aimer.

    Il faut reprendre le cours de votre vie.
    Ne pas être triste
    Le fil ne sera jamais coupé

    J’ai pris une route différente
    Je ne suis pas loin, juste à côté
    Je fais partie de vos pensées.

    Je vous demande de prier, d’enlever ce voile gris
    Je suis en pleine lumière
    Je suis sur que vous m’apercevez.

  2. MERCIS INFINIES… JUAN,,, tes mots vont m’aider à « enlever ce voile gris » et à pouvoir atteindre la lumière qui ne luit plus pour moi en ce moment…
    Inma

  3. […] bientôt vingt ans; à mon cher groupe de l’Atelier de l’École ; et à mon très cher ami Claude Dumaine, avec toute la grande douleur de ne plus jamais pouvoir lui parler de ce voyage…. de tout mon […]

  4. […] par Claude Dumaine, un très cher ami de notre prof, Inma, qui nous a quittés en avril 2012 (lire « Papillon d’ailes égarées » dédié à sa […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :