• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 330 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    2016-2017: Une année… sur Noël multicouleur
    2016-2017: Une année… sur Chagrin en temps de jeune…
    Témoignage sur l… sur Rentrée
    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 126,800 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Face à Face

Face à face. Qui contre qui ? pourrions-nous nous demander, après avoir assisté à la pièce théâtrale jouée par Paloma Obispo. Cette vraie citoyenne du monde, espagnole de naissance mais autrichienne d’adoption, elle nous a visités le 24 Mars. Cet après-midi, dans le bel espace de la salle de spectacles de l’Ecole de langues d’Aranjuez, Paloma s’est transformée cette fois en gestes, paroles et chansons pour nous offrir à travers un bref monologue théâtralisé un intense voyage intérieur :

« Mesdames et messieurs, je vous invite à me suivre au fin fond de la terre, au plus profond de notre être, à la rencontre de Thérèse. Prêts pour la promenade?»

Mais qui est Thérèse? Un personnage réel, nous dit Paloma, une personne qu’elle avait trouvée dans la rue. Une prostituée de la rue devenue Miss, Miss SDF avec la vocation d’aider les « sans abris », elle devient « ambassadrice de la rue ».

De son sac sans fond elle va sortir toute sorte d’objets, elle deviendra soldat, directeur d’un cabaret,… tout pour nous faire comprendre la diversité des êtres humaines, le profond sentiment de solitude que l’on peut sentir quand on n’est pas « sur la vague, mais au dessous de la courant. »

« Ma valise c’est mon pays! » elle nous avouera à un moment de la représentation et de cette valise la musique d’Edith Piaf résonnera dans une rue universelle, invisible pour ceux qui ne voulons pas voir, mais toujours là. Une « vie en rose » chantée d’une voix ferme mais belle, récréant chaque verset de cette chanson éternelle, la découvrant pour tous comme s’il s’agissait de la première fois qu’on l’avait écoutée.

Le rideau tombe et après les applaudissements Paloma-Thérèse rentre dans la réalité  et sans quitter encore la scène elle nous invite à approfondir dans l’histoire, dans le personnage. Elle se montre telle qu’elle est et elle nous invite à lui poser des questions. C’était un essai pédagogique à propos du théâtre. Un essai fini par un concours sur les évènements et les histoires racontées à travers la pièce. Le public participe, s’engage avec ses propositions, commence à se laisser aller par l’expérience d’une personne habituée à saisir les sentiments des groupes humains. Car nous sommes tous un peu pareils quand nous faisons partie d’un collectif.

Quelques moments de la représentation

Une expérience intense qui nous a laissé la saveur d’un après-midi de théâtre, dédiée au pouvoir de l’imagination, aux émotions provoquées par les mots. Mots de théâtre.

Merci Paloma, À bientôt Thérèse. Bonne chance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :