• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 339 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    2016-2017: Une année… sur Noël multicouleur
    2016-2017: Une année… sur Chagrin en temps de jeune…
    Témoignage sur l… sur Rentrée
    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 129,086 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Le lis et le basilic

Il était une fois...Il était une fois un conte, un hommage à une femme perdue dans un train et le visage d’un enfant à la recherche de son identité. Ce sont les trois protagonistes de la dernière séance de l’Atelier, une des plus riches et denses que l’on ait produit depuis son début, il y a presque 6 années. On essaiera d’égrainer petit à petit les fondements de cette discussion littéraire et partager ces moments avec tous les lecteurs de ce blog.

Le conte, le germe de la littérature
Pommes de grossesse est un conte écrit par un écrivain pas du tout spécialisé en ce genre de littérature. Comme d’autres écrivains qui sont connus par leurs oeuvres disons « adultes » -Roald Dahl, Oscar Wilde, Leopoldo Alas « Clarín » et tant d’autres- Abdelhak Serhane fait de Pommes de Grossesse une incursion chez le monde de l’imagination, nourrit, comme tous les contes, du patrimoine oral –marocain, dans ce cas- réinterprété pour les enfants. Ou presque, car la cruauté -apparemment si éloignée de l’enfance- va faire partie inséparable de l’univers des contes.

Abdelhak Serhane

Abdelhak Serhane

Abdelhak Serhane est né en 1950 en Azrou. Comme ses biographes remarquent, il initia sa démarche professionnelle comme militaire mais ses besoins de liberté se mettaient en face des strictes règles de l’institution armée. Ainsi, il va tourner son regard vers le monde académicien, devenant Docteur en Psychologie en 1989 et, neuf ans après, il achèvera un nouveau doctorat en Littérature française. En 1998 il obtient une place comme professeur universitaire à la Faculté des Lettres de Kénitra. Comme beaucoup d’écrivains marocains –malheureusement trop d’eux- il va s’exiler à cause de son oposition au régime marocain, au Canada et aux États Unis à partir de l’année 2000 où il arrivera à être professeur de littérature maghrébine et directeur de la revue « Études francophones » à l’Université de Louisiane à Lafayette.

CLARA, une des membres de l’atelier, nous a donné une leçon sur la littérature « petite » des contes. Elle est spécialiste dans ce genre littéraire, impulsée par son amour à ce type de littérature et par une nécessitée professionnelle, car elle est prof d’École Primaire et comme elle même nous a avoué son « coffre » des contes magiques c’est aussi important que les livres. Chaque vendredi ses fortunés élèves se réunissent autour de ce coffre pour attendre le conte qui va sortir de cet endroit magique pour bien clore la semaine.

Le coffre de la lecture

Le coffre de la lecture

Le spécialiste dans la matière Antonio Rodríguez Álvarez distingue trois types de contes :

  • De fées (les contes « maravillosos » ou merveilleux, en espagnol), pleins de magie et de créatures exceptionnelles.
  • De coutumes, qui nous montrent les problèmes de la vie quotidienne d’une manière telle que la plus grande catastrophe ou tragédie devient moins hostile au milieu de l’irréalité du conte.
  • Les contes d’animaux « humanisés » au point de devenir un modèle à imiter et pour s’y inspirer.

Selon Vladimir Propp, les contes ont toujours une intention morale et ils peuvent bien compter 30 fonctions Il faut 5-6 fonctions spécifiques pour faire un conte devenir un  « conte merveilleux ».

Pommes de grossesses est un conte dans un autre conte : l’histoire des pommes qui font surmonter la stérilité , même si c’est un homme qui la subie, est encadrée dans l’histoire de Pit, le garçon marin effrayé par la vision de la torture et l’assassinat des deux femmes au début du conte. Plus de la moitié de l’oeuvre sert à cette fin : établir un cadre de référence qui nous prépare pour accueillir l’histoire-parabole.

Les contes font partie de notre vie depuis la plus tendre enfance. Ils sont aussi un reflet de chaque culture et de ses répertoires des coutumes. Si l’on fait une comparaison entre les contes d’Espagne et ceux d’Europe ou du Maroc on peut deviner beaucoup de similitudes avec les contes de nos voisins du Nord de l’Afrique, sans doute une trace culturelle provenant des siècles où les arabes et les espagnols partageaient le même territoire. Pourrait-on parler d’un exercice d’interculturalité fait à travers la lecture des contes ?
Relié à l’aspect antérieur, il faut aussi dénoncer les effets doctrinaires imposés par certains contes sur la fort sensible mentalité enfantine. Les règles d’une société sont transmises et engravées dans le cerveau de l’enfant à travers les contes mais aussi des traditions et d’autres aspects culturels pas toujours désirables. C’est le cas du conte que nous sommes en train d’analyser : la lapidation des deux femmes est montrée comme une chose naturelle, presque justifiée d’après la lecture. La brutalité des contes est un aspect très étudié. N’oublions pas, par exemple, comme le loup du conte des frères Grimm«Le loup et les sept chevreaux » fini noyé dans la rivière dû au poids de son estomac rempli de pierres. L’irréalité de ces situations, la mort revêtue d’une temporalité que peut être vaincue, risque de transformer cette violence dans un trait culturel ainsi transmis de génération en génération et profondément enraciné dans la mentalité d’un peuple. C’est peut-être « la récompense » qui attend l’homme, pour que la justice soit retablie : « les méchants » doivent toujours être punis. Toujours le débat jamais résolu: doit la justice être révêtue de vengeance?

Dans notre conte, il y a quelques éléments typiques qui peut être identifiés (Aller)

Tout ça pour établir une morale, un apprentissage, une leçon pour comprendre la vie et savoir faire face aux événements au fur et à mesure qu’ils apparaissent.

Voici, pour finir cette approche de ce conte, des extraits lus par les membres de l’Atelier:

Pommes de grossesse

Pommes de grossesse. Abdelhak Serhane

1:

7:

2:

8:

3:

9:

4:

10:

5:

11:

6:

Pour en savoir plus

Vodpod videos no longer available.

Publicités

Une Réponse

  1. A propos, a propos d’immortel, ll se dit que le réputé libraire Gérard Collard, qui a fondé la librairie Griffe Noire, va postuler pour être à l’Academie Française !. Je suis convaincu que ça donnerait un second élan à l’institution, foi de Saint Maurien. Non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :