• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 330 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

    • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    2016-2017: Une année… sur Noël multicouleur
    2016-2017: Une année… sur Chagrin en temps de jeune…
    Témoignage sur l… sur Rentrée
    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 126,793 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Progressions

 

L'imprévu nous attend

L'imprévu nous attend

 

La littérature reste une des meilleures garanties pour espérer une sorte de progrès dans nos sociétés hypertechniques.

Mario Vargas Llosa, Prix Nobel de Littératura 2010

Extrait de la revue Le Monde de l’éducation – Avril 2000

L’Atelier de Littérature ouvre à nouveau ses pages à tous après la période de repos de l’été. Un temps, sans doute, plein aussi de lectures, de moments pour réfléchir, pour remplir l’âme de nous mêmes. Un temps pour chacun de récupérer l’essence de soi-même, perdue dans ce silence intérieur, héritier du jour à jour du reste de l’année.

 

Je vous invite à continuer cette « initiation »  à la littérature francophone qui est devenu l’Atelier. Je cherche à chaque rentrée une justification « scientifique » à ce choix et je n’y trouve que des raisons fortement littéraires et du goût : s’approcher du plaisir du texte et de cette autre littérature diverse, variée, nouvelle, coloriée, différente… et qui nous a offert de très bons moments littéraires.. et même partager nos opinions avec les auteurs…
Ces auteurs habitent parfois en dehors de leur pays, en Europe, entre nous, dans des pays où l’on parle ou pas le français. Ils gagnent des prix internationaux, et ils sont connus et reconnus du public de leur pays d’adoption où ils résident et ils nous proposent une source inépuisable des sujets et des histoires.

Ceci n’est pas un cours classique, c’est une activité parallèle pour vivre le français dans tous ses états… dans d’autres horizons…
J’espère bien continuer à vous faire découvrir « cette autre littérature » et que cette approche littéraire vous aide à consolider vos grandes connaissances linguistiques et littéraires et qu’elle vous amène à une maîtrise de cette langue que vous aimez….
Cette découverte littéraire possède l’avantage de nous approcher à la fois d’une littérature « mediterranéenne, atlantique, juive, berbère, andalouse … et pardessus-tout, une littérature de langue française.
Tous ceux qui sommes en première ligne de « L’Atelier » avons l’espoir de recevoir votre participation, si petite soit-elle, toujours si bienvenue

L’étagère est déjà pleine de livres, anxieux d’être lus. Les portes vont s’ouvrir… La littérature réclame son espace

 

Tous les livres

Copains de voyage

 

Voici un petit « échantillon » de phrases  des livres que nous allons lire. Ces extraits on été  pris des chroniques parues sur le journal  marocain « Le Soir » écrites par Abdellah Baïda, écrivain,  professeur à L’ENS de Rabat et grand spécialiste en littérature marocaine d’expression française et francophone. (Relire sa conférence dans notre Ecole en Avril 2009)

Le voici

Lettres à moi même « LETTRES À MOI-MÊME » Edmond Amran El Maleh

« On sait par lui-même que, dès son arrivée, il put obtenir un poste de professeur dans un collège parisien, un collège d’enseignement privé aurréolé d’une renommée quasi historique. Ce fut  pour lui de rudes années de découverte et d’apprentissage d’une réalité sans fards… » (p.10)

« LA PORTE DE LA CHANCE »El Mostaphe  Bouignane (enseignant de français à Fès, c’est son premier livre) La porte de la chance

« Rouiched était parmi le groupe de gamins qui formaient cercle autour de Dosti sur la petite place de Bab Ezzar. Dosti ,un grand garçon boiteux et un peu simple d’esprit , leur racontait le film hindou qui passait cette semaine-là au cinéma du quartier »(p.5)

Une année chez les français« UNE ANNÉE CHEZ LES FRANÇAIS » F. Laroui (auteur marocain qui habite à Amsterdam, il collabore sur medi1.com , la radio du Grand Magreb)

« Les deux Espagnols se regardèrent de nouveau au comble de la stupéfaction. C’était quoi, ce nouveau ? Il sortait d’où ? D’une grotte, dans la montagne ? Savall enfonça son index dans la poitrine du nouveau. –T’as jamais regardé la télé ?Tu vas pas m’dire que t’as pas vu les Américains débarquer sur la Lune , en juillet ? Il y a deux mois ? Tout le monde l’a vu, même les chèvres ! (pag. 84)

« L’HOMME QUI VENAIT DU PASSÉ » DRIS CHRAÏBI  (cet auteur « immortel » nous a quittés le 7 avril 2007) L'homme qui venait du passé

« des messieurs gris en complet gris, souffrant apparemment de sciatique et de sinistrose » (p.19) « Ma parole d’horreur, il y a encore des gens intègres dans ce pays »(pag.23)

Le livre imprévu« LE LIVRE IMPRÉVU » ABDELLATIF LÂABI, grand auteur, poète, romancier, a reçu le Prix Goncourt  de poèsie 2009. (deuxième écrivain marocain à le recevoir après T.B. J.)

C’est un des grands livres à lire, une fois dans la vie, incontournable pour la Francophonie et plus…

« (…)et d’imaginer une autre vie que j’aurais éventuellement vécue à Grenade, Madrid, et, pourquoi pas, Buenos Aires. Là où je serais devenu, sait-on jamais, un écrivain d’expression espagnole (je ne sais pas si ça se dit), confirmant ainsi de façon spectaculaire mon identité de mutant culturel.

Nous aborderons aussi une lecture -pas encore choisie- de AMIN MAALOUF et si on a le temp, une autre d’un auteur moderne français : Philippe Delerm et si on peut trouver le livre, « Les aurores Montréals »  de la canadienne Monique PROULX.  (J’ai encore d’autres livres sur ma liste… mais le temps, « ce grand larron » nous empêchera de les lire cette année scolaire…)

Alors,

Tous à nos plumes et à nos lectures…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :