• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 318 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

    • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
    Symétrie meurtrière… sur Camus-Sansal, Sansal-Camus:…
    Symétrie meurtrière… sur Retour à la vie
    Symétrie meurtrière… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 122,503 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Elle m’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… pas du tout

C'est difficile de choisir un mot avec de la sagesse

C’est difficile de choisir un mot avec de la sagesse

Une langue est faite, en somme, par des images, représentations mentales imprimées mystérieusement dans ce « métier à tisser magique » que Robert Jastrow appelait le cerveau humain.

Chaque langue a ses «résonances ». Derrière un mot il y a toujours toute une histoire, souvent inconnue des « usagers». Et il y a aussi, comme si l’histoire et l’évolution du langage, le devenir d’un peuple qui a toujours utilisé ces mots, commme s’ils avaient laissé des traces mystérieuses qu’il aurait fallu suivre pour bien comprendre la vraie signification de ces mots.

Mais c’est aussi l’histoire personnelle de chacun de nous qui reste imprimée dans un certain mot.

Comment exprimer sinon que l’on ait une préférence par un mot, que l’on peut choisir parmi beaucoup d’autres un mot précis qui nous apporte quelque chose de plus que la seule information enfermée dans les lettres qui le dessinent?

Au fur et à mesure que l’on commence à maitriser une langue étrangère, elle devient d’une manière ou d’une autre, une langue à nous et, dès ce moment là, un curieux phénomène « d’appropriation » des mots se produit. Dans ce procès traducteur, dont le mot-deviendra une image mentale, le « dictionnaire » utilisé variera d’une personne à une autre, laissera resurgir les expériences personnelles et on pourra chacun dresser chaque mot d’une patine, d’un éclat tout à fait particulier.

Chaque année l’École Officielle des Langues d’Aranjuez nous propose une recherche intérieure à la poursuite de ce mot qui, caché derrière ces mémoires, ces rêves parfois si lointaines que l’enfance ou même avant, reste à l’attente d’une rencontre qui va toujours nous dévoiler des belles surprises et qui soulèvera aussi en nous un sourire complice.

Cette année on a choisi un mot et une expression favorites : “Appuyer sur le champignon/écraser le champignon” et « Le Poisson d´Avril »

Appuyer sur le champignon/écraser le champignon

MIGUEL BARTOLOMÉ  (Niveau avancé I)

Habituellement on fait des comparaisons pour mieux s’exprimer. Je me demande toujours pourquoi la langue française utilise souvent fruits et légumes pour expliquer n’importe quoi.

D’abord, pour décrire une personne âgée qui tremble, fraises et sucre. “sa main ne finissait pas de sucrer les fraises”.

De plus, on utilise la pomme (actuellement on en a besoin de trois) pour mesurer de petites choses. Oubliez le mètre! “Quand tu es né, tu étais haut comme trois pommes” me disait ma grand-mère tous les Noëls.

Mais la locution que j’aime le plus et “écraser le champignon” ou “appuyer sur le champignon”. Imaginez que vous vous promenez dans la forêt après la pluie. Tout est vert, on peut sentir les arbres et écouter les oiseaux, mais subitement, chof chof! Vous avez mis votre pied sur un champignon.

Transférez-vous maintenant au cœur d’une grande ville du XXIè siècle. Vous êtes là, dans l’embouteillage habituel. Une demi-heure plus tard, vous arrivez finalement à l’autoroute et incroyablement il n’y a personne. Qu’est-ce que vous ferez? Et bien, vous écraserez le champignon / vous appuierez sur le champignon? Vous comprenez ?


Le Poisson d´Avril

MARÍA JESUS DOMINGUEZ (Niveau intermédiaire II)

Pour tous ceux qui aiment s´amuser avec des blagues, ainsi que regarder comment les victimes de ces blagues «souffrent» , il existe une fête très amusante qui est à la fois religieuse pour la communauté chretienne dans le monde entier et qui curieusement a des petites differénces entre La France et L´Espagne.

La première des différences c´est le nom. Les Français l´appellent « Poisson d´Avril» et nous les Espagnols, nous l´appelons «Les Saints Innocents».

La deuxième différence, c´est la date, tandis qu´en France «Le Poisson d´Avril» a lieu le 1er Avril, c´est à dire au printemps, «Les Saints Innocents» ont lieu le 28 Decembre, en hiver, mais en ce qui concerne sa celebration, c´est pareil.

Ce jour-là, tout le monde s´amuse beaucoup avec des blagues. Ces blagues peuvent être lourdes ou douces, ça depend de l´occasion. Par exemple, on peut avoir dans le dos, sans le savoir, un «pantin» en papier…

… ou on peut dire quelque chose de drôle pour rire de quelqu´un sans penser si cela va déranger la personne. En France, c´est habituel accrocher dans le dos un poisson en papier, tandis qu´en Espagne, c´est le «pantin» le plus tipique.

Le sens religieux du jour des «Saints Innocents» commémore le massacre des enfants commis par le roi juif Herodes quand il croyait que L´Enfant Jésus pouvait être une menace pour son royaume.

En tout cas, c´est une fête et les fêtes sont pour en profiter tous ensemble.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s