• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 318 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

    • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
    Symétrie meurtrière… sur Camus-Sansal, Sansal-Camus:…
    Symétrie meurtrière… sur Retour à la vie
    Symétrie meurtrière… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 122,503 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Ouvre grand tes manettes, j’ai à te jacter!

Verlan, argot, slangNous avons récemment lu le livre « Du rêve pour les oufs » d’une « vieille » amie de l’Atelier, du temps de la lecture de « Kif Kif demain »: Faïza Guène. Du premier moment il y a eu une très bonne connexion entre le style actuel d’écrire de cette jeune femme et les expectatives des lecteurs qui font l’Atelier. Mais on a pu assister à une évolution, une « maturation » on pourrai dire, de la façon de transmettre ses idées

Bien qu’elle continue à être fidèle aux scénarios du premier roman et à souligner les difficultés d’être arabe -peut être être immigrant tout simplement- dans une grande ville d’un pays étranger, on peut remarquer dans « Du rêve… » un sentiment de réalité, de projection vers le futur du part de la part des personnages, qui n’était pas présent chez « Kif kif… ».

Nous, amants et étudiants de la langue française, nous avons aimé la richesse du langage « argot » que l’on peut trouver dans les pages du livre.

Inma a fait un travail exceptionnel, comme toujours, enregistrant les principaux termes argotiques et les catégorisant pour tous les lecteurs de l’Atelier.

Elle a utilisé le code suivant:

  • Si c’est du vocabulaire banal, ancien, argotique mais entré dans le langage courant , on marque « classique » (= cl).

  • Si c’est de l’argot, pur et dur, voire vulgaire, à éviter pour des gens dans le langage ordinaire, on a marqué « argotique » (arg).

  • Si on n’est pas sûr, Inma a écrit (? )mais elle a tenté une explication quand même.

CHAPITRES

  1. LE FROID DE LA GRANDE VILLE
  2. DIGNE ET DEBOUT
  3. LE CHAT À NEUF VIES
  4. ON A BESOIN DE DEUX MAINS POUR APPLAUDIR
  5. L’ARC-EN-CIEL APRÈS LES SEMAINES DE PLUIE
  6. QUAND ON A AIMÉ, ON NE COMPTE PLUS…
  7. HASARD À PART
  8. RDV (un rendez-vous)
  9. L’HONNEUR DU PATRON
  10. GIBBONNERIES
  11. RIEN NE SERT DE COURIR SI C’EST POUR RATTRAPER LE GUÉPARD
  12. HISTOIRE D’EN BAS
  13. CELLE QUI S’ESSOUFFLE
  14. ÇA S’EN VA ET ÇA REVIENT
  15. UNE VIE DE CHIEN ERRANT
  16. LE DROIT AU RÊVE
  17. DE L’AUTRE CÔTÉ
  18. TRÊVE

LE FROID DE LA GRANDE VILLE

  • Ça caille = il fait très froid cl
  • Un bled = endroit perdu (pejoratif) vient de l’arabe, le bled, la campagne (paumée)péjoratif mais en perte de vitesse. Y a rien dans ton bled ? pas de bistro ? synonyme de village.
  • Une nouvelle boîte = entreprise cl
  • De la paperasse = papiers/ documents administratifs à remplir et ça emmerde. Encore de la paperasse! ils nous font chier avec leur paperasse
  • J’étais bloquée (coincée par..ma timidité..) ou coincé dans l’ascenseur
  • Petits jobs petits boulots
  • * Un jean ultra-moulax / = ultra-moulant oui, le suffixe AX usité, comme dans furax (furibard, en colère)
  • Contacter le FAJ (fédération d’auberge de la jeunesse ?)
  • * trouver un QG quartier général pour militaire, politique, bureau, QG de campagne. Pour un jeune ? lieu de ralliement avec les copains ?
  • Expression : « se mettre sur ses trente et un » sur son trente et un, se faire beau, bien habillé..pour trouver un job..
  • Les meufs = les femmes (verlan) entre dans le langage, c’est ma meuf, ma gonzesse, mais laissez ça pour les jeunes
  • Se saper= s’habiller , la sape, les rois de la sape
  • Mon oeil ! je ne te crois pas, on porte le doigt à son oeil
  • Des ploucs : paysans à l’origine, aujourd’hui, des gros cons, grossiers. Ton costard, ça fait un peu plouc.
  • * Des mecs en mode « 2 de QI » le QI, quotient intellectuel, test de questions où on est noté.
  • Frimer = faire semblant de … frimeur : sarkozy, c’est pour la frime qu’il sort avec carla Bruni, afficher un air de supériorité avec du clinquant, de la sape, une grosse bagnole (la béhème, BMW). La droite en France avec Sarko est dénoncée pour sa frime, on l’appelle la droite « bling-bling », le bruit que font les montres rolex, les chaînes en or autour du cou, genre loubard rutilants de parechocs..,
  • Rarement faire semblant, si ce n’est faire semblant d’être riche et important par le paraître.
  • * C’était un peu relou (verlan, lourd, me semble-t-il)
  • le daron= le père de famille (rare)
  • Illico= tout de suite illico presto (cl)
  • Les potins = les commérages (cl)
  • * Une vraie pipelette (bavarde) (qui parle sans arrêt) comme la concièrge (cl)
  • Tafer = bosser / travailler le taf, le boulot
  • * un type chelou : louche, verlan

retouner à l\'index

DIGNE ET DEBOUT

  • C’est un raté ( quelqu’un qui n’a pas réussi dans la vie )
  • Toucher une pension, une retraite
  • * Une salle de cinéma-trash-blondasse : trash de l’anglais : minable, sale, dégueu, film trash, avec du sang, de la tuerie, de l’horreur. blondasse : filles blondes et sottes, allusion sans doute aux spectateurs-trices qui aiment ce genre de film et remplissent la salle. Il existe des blagues de blonde, genre blague de belge, de gens stupides. Blondasse (décolorée)
  • Prendre la main dans le sac (surprendre un voleur)
  • *ils rangeaient leurs matos : matériel surtout pour les musiciens, matériel technique, ampli, synthés, baffles , s’étend à tout matériel technique moderne. Dis donc ya du matos chez toi !
  • Insultes pas convenables : « branleur » / mingland ( ?), un gland de glander, traîner, bon à rien, nul/ pisseur , allusion aux gosses qui pissent encore dans leur froc ?

retouner à l\'index

LE CHAT À NEUF VIES

  • * j’avais un peu les chocottes , la trouille, les jetons, la pétoche
  • * c’était trop glauque = pénible ? pas clair, bizarre, louche, un lendemain de fête avec la gueule de bois, tout paraît glauque, vaseux, pas limpide, pas claire l’affaire
  • * briefer de briefing, discussion, débat après une expérience, une expédition. Débriefer : interroger ceux qui reviennent d’une expérience intéressante (prise d’otage), militaire. Briefer : tenir un discours, donner des conseils
  • * J’ai chouré (volé)
  • * ce qui me fait péter un boulard ? sans doute un boulon ? suffixe ard très employé

retouner à l\'index



ON A BESOIN DE DEUX MAINS POUR APPLAUDIR

  • Ça sentait le roussi ( gâcher/ gâter) =Olía a chamuscado , ça allait mal tourné pour nous, valait mieux se tailler, l’atmosphère allait se gâter
  • * des mots de vêtements de jeunes : sweats larges, baggies et autres joggings . (En español se dice también con esas palabras, no se traduce) pantalon baggie (de bag, sac?) pantalon bouffant, large, qui flottent, très prisé des jeunes . Muy anchos, que se caen
  • une intello (intellectuel)
  • * je rackettais (poursuivre)? Taper les gens en les rackettant, demander du fric en intimidant, comme la mafia
  • *une vraie teigne (personne méchante)

retouner à l\'index

L’ARC-EN-CIEL APRÈS LES SEMAINES DE PLUIE

  • * J’arrête un peu de péta ? ? j’arrête le pétard ?
  • je kiffe (j’aime beaucoup) kiffer, à la mode
  • * Je m’en tape : je m’en fous
  • * les keufs = la police
  • Il n’y a pas le feu : on n’a pas à se presser
  • Foutre la paix
  • * c’est raide pour lui au lycée (c’est pénible) c’est un peu raide, dur à encaisser, la nouvelle, la boisson forte, les propos tenus, dur à avaler
  • * Promis, juré, craché. Tfouh -onomatopée du crachat sans doute, vieille coutume qui suit le juron et on crachait par terre ? renforce le mot promis.

retouner à l\'index



QUAND ON A AIMÉ, ON NE COMPTE PLUS…

  • * un sourire réglo-chico : réglo, correct, je suis réglo avec toi, honnête, sourire qui est dû au minimum. Pourquoi chico ? pas de chicot bien sûr -dente pourrie) sauf pour un jeu de mot sous-entendu.
  • * Les agents de la RATP se cassent =partent
  • jacter = bavarder / jacasser

retouner à l\'index

HASARD À PART

  • * Mon petit frère chez les schmittards ? famille schmitt ? ou sonorité qui rappelle les smigards. Les schmitt sont-ils des smigard dans le livre ? ?
  • *chicotée raclée, la chicote, était un fouet du temps de l’esclavage, je crois
  • déconner , raconter des conneries, blaguer, faire une grosse bêtise
  • * à l’entrée du commico ? le clown italien, le comique.. ?de service ?
  • un suiveur = homme qui suit les femmes ? ?celui qui suit l’opinion des autres et n’a pas la sienne propre (faible..)qui laisse mener, entraîner
  • * mon zerk ? JE NE SAIS PAS… !!!!!!

retouner à l\'index


RDV (un rendez-vous)

  • T’as qu’à arrêter de picoler ( de boire)
  • *Un jean troué et son Perfecto ??? qu’il ne quitte jamais ! : blouson de cuir, marque
  • * au premier rancard =( rendez-vous) RDV

retouner à l\'index

L’HONNEUR DU PATRON

  • expression : « rire à s’en taper le cul par terre » beaucoup
  • *quelqu’un m’a jeté l’aïn » ?? peut-être de l’arabe, un mauvais sort ? ? ? (regardez vocabulaire du livre de F. Mernissi, il y avait ce mot-là.
  • * faire pleurer une bimbo =(une jolie fille coquette ??) à la mode les bimbos, fille potelée, bien en chair, gros seins, blondes, remplit les plateaux télé, beaucoup d’animatrices en Espagne, en Italie sont des bimbos
  • *Pour croquer le bonda des jeunes chabines (filles) ? ? ? si ce sont des filles, que peut-on croquer chez elles ?

retouner à l\'index

GIBBONNERIES

  • Un fêlé (un fou) il est félé (du crâne) dingo, maboul
  • Monter sur ses grands chevaux (se mettre en colère)
  • Gibbon = espèce de singe anthropoïde d’Asie
  • C’est vraiment cruche = bête . une cruche, pour une fille, bête, sotte
  • ** Je n’aurais jamais cru que j’aurais flashé un jour un Yougo clandestin avec un chicot en argent (un Yougoslave / une dent ) flasher sur quelqu’un, avoir le coup de foudre pour quelqu’un..

retouner à l\'index

RIEN NE SERT DE COURIR SI C’EST POUR RATTRAPER LE GUÉPARD

  • *tu joues la relou ?? (lourde ?) tu fais ta pénible, tu veux me faire chier
  • la deuxième pouffe (pouffiasse ) fille putain
  • petit enfoiré = imbécile / maladroit
  • les tunes (les billets d’argent) argot classique, tu as de la tune
  • tafer= bosser / travailler
  • Pas de taf = pas de travail
  • les bourges = les bourgeois
  • J’me barre = je m’en vais
  • * j’arrive plus à dicave ?? mon propre frère ? ? ?

retouner à l\'index

HISTOIRE D’EN BAS

  • un percolateur = une grande cafetière , la cafetière automatique des bars
  • méduser quelqu’un = l’apaiser ? ? le surprendre, l’abasourdir, lui en foutre plein la vue. J’étais médusé.
  • * une gueuse = femme de mauvaise vie /catin (vieux mot) marque de bière aussi, les gueux au moyen-âge, croquant,
  • * claquettes = chanclas ? les mules, les tongs
  • * rouler son premier patin ?? premier baiser
  • Expression : « Je t’ai pas revu depuis des piges et des piges » des années. Argot, tirer 10 pages en taule
  • Ton frérot = ton frère

retouner à l\'index

CELLE QUI S’ESSOUFFLE

  • Narguer quelqu’un = provoquer avec ironie (pas violent)

retouner à l\'index

ÇA S’EN VA ET ÇA REVIENT

  • Se rabibocher = se reconcilier (pour un couple)
  • * Scotchée à son gadjo = collée à son garçon (son jules ?)
  • le peu d’oseille = argent / de sous
  • Expression « faire la tronche à quelqu’un » = la tête
  • * Tanner quelqu’un = agacer / harceler /importuner
  • « strings » ? ces slips brésiliens fait d’une ficelle
  • pistonner quelqu’un = (enchufar)
  • * il me manquerait s’il venait à canner ?? à mourir
  • *J’ai mitonné = préparer avec soin ? doucement (cuisiner surtout, à feu doux, lent) préparer un coup en douce
  • Elle fait un peu vieille France = ringarde (anticuada)
  • Il m’apporte le petit déjeuner au pieu = au lit
  • Tenter le coup = essayer
  • **D’habitude je chipote des mois et des mois avant de craquer , je pinaille, je discutaille, je traîne..craquer pour faire un achat,
  • poiroter = patienter ??
  • salopard = connard oui mais qui t’as fait une vacherie impardonnable
  • mort de trouille = de peur

retouner à l\'index

UNE VIE DE CHIEN ERRANT

  • Prendre ses jambes à son cou = partir en courant
  • * un type très spécial qui a l’air un peu atteint ? un peu fêlé (atteint par un mal..)
  • *ce chenapan = vaurien

retouner à l\'index

LE DROIT AU RÊVE

  • bâclé = vite fait
  • * ce qui a fait tilter son professeur de français ? de TILT sur le billard qu’on a secoué, faire tilt, déclencher un signal, d’alerte, une idée, une réaction, une surprise. Ça a fait tilt dans ma tête
  • Cela fait un bail = Cela fait longtemps (un bail dure, 3, 6 ou 9 ans pour louer)
  • Ça ne paie pas de mine = avoir un aspect extérieur qui n’est pas à son avantage : No lo parece
  • Faire une entrée fracassante = bruyante
  • * « je me suis fais barber » = ennuyer / créer de problèmes
  • *« on la marave » ???
  • ** Le mari en question n’est pas censé être là . Question de style : employer cette phrase n’est pas plutôt de langue littéraire ? ou je me trompe… ? banal dans cette expression, très employé dans cette situation.
  • calmos / tranquillos : voilà encore l’influence espagnole, du calme, les gars, on se calme (pour séparer des gens qui veulent se battre.
  • traquenards = pièges / poser des traquenards

retouner à l\'index

DE L’AUTRE CÔTÉ- firification = prononciation arabe du français

  • blédard = habitant du bled
  • sortie en bouledé = en déboulant
  • la vibe ??? le cinéma qu’il fait peut-être , l’exaltation de joie ? ?
  • foulek = à l’envers KELOUF ? FOLLE ??
  • Chicoter = frapper
  • Se faire baffer (de baffe) = gifler
  • Crevarde = elle me crève , chieuse, chiante
  • Zinecou ? cousine ??
  • nique la boulice (la police) prononciation arabe du français
  • bouguettes = filles

 

retouner à l\'index

TRÊVE

  • faire des pouces = lever le pouce = ça va , marcher fort avec ton nouveau copain
  • la coca attitude = inspirée d’une chanson la « positive attitude »
  • pompes = chaussures

retouner à l\'index

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s