• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 330 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

    • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    2016-2017: Une année… sur Noël multicouleur
    2016-2017: Une année… sur Chagrin en temps de jeune…
    Témoignage sur l… sur Rentrée
    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 126,793 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Au revoir, Benazir

Le 27 décembre 2007 restera dans la mémoire collective comme un jour où la flamme de l’espoir s’affaiblit un peu pour le peuple du Pakistan. Cette femme dont sa beauté exceptionnelle était seulement un reflet de sa richesse personnelle et de sa fierté, représentait la possibilité de « donner une opportunité à la paix », non seulement pour ses concitoyens mais pour nous tous.

L’Atelier a toujours montré, après son intérêt pour la littérature et le monde arabe et islamique, sa confiance en la possibilité que les nations musulmans et les nations disons occidentales pourrons un jour partager en paix un monde que, de plus en plus, est en train de devenir un lieu où la vie humaine n’a aucun valeur, où la mort de centaines de personnes à cause du terrorisme est reçue de plus en plus comme quelque chose de quotidienne.

Si la religion ne sert pas à rejoindre les personnes, à les aider à vivre, ne serait-il pas mieux un monde sans religion? N’est-ce pas l’ esprit du Livre contre ces manifestations violentes et à faveur de la paix?

On n’arrive pas vraiment à exprimer avec des mots le sentiment de tristesse que cette mort, et toutes les autres qui se sont produites à cause de cette folie de violence, a provoquée partout.

C’est facile de laisser la place à la haine, de tomber dans le désespoir. Mais, alors les assassins de Benazir Bhutto auraient vaincu.

Il faut laisser place, bien au contraire, à un monde sans frontières, un monde où les idées serviront à exprimer la diversité d’où la possibilité d’un futur meilleur pourra se nourrir et grandir.

On veut seulement dédier quelques mots à cette personne magnifique et demander à tous les gens de paix de ne pas laisser un jour sans profiter, chacun depuis son pays, depuis son travail, depuis ses idées et ses religions, pour continuer la lutte en faveur de la concorde entre les peuples, pour diminuer la distance entre eux pour que ses mains puissent un jour s’entrelacer dans une embrasse fraternelle, pour que les voix qui prient à des dieux différents soient capables d’entonner ensemble la chanson de la paix et de la fraternité.

Alors, pas une larme pour Benazir. On n’a pas le temps. Il faut continuer toujours en avant. Seulement quelques paroles de gratitude pour son compromis exemplaire avec la paix qu’a illuminé à beaucoup de personnes tout le long de la planète et que résonnera pendant longtemps dans un ciel commun que, malgré tous les efforts des terroristes, ne sait rien de frontières, ni des différences artificielles entre les citoyens du monde.

Publicités

3 Réponses

  1. Merci Javier pour ce doux et tendre souvenir de Benazir Butto. Je partage avec toi tout ce que tu as exposé.

  2. Je viens de lire ce que tu as écrit pour nous faire réfléchir autour de la figure de Benazir. Tes mots m’ont profondément touché car c’est regrettable que la manière de penser puisse aujourd’hui faire devenir les humaines très agressifs entre eux, de plus quand, à mon avis, la pluralité des idées devrait nous faire tolérants et meilleurs personnes. Malgré tous, je ne perds pas l’espoir de connaître un futur où on pourra vivre ensembles.
    D’autre part, je te remercie à cause de ta sensibilité.
    victoria

  3. Merci, Victoria, de tes mots et de ta participation dans le blog. Parfois je pense qu’il y a d’obscures intérêts pour que les personnes des différentes cultures ne sachions pas beaucoup les uns des autres. C’est difficile de réduire une civilisation, une culture entière à un préjudice quand on la connaît en détail . J’ai aussi de l’espoir à la puissance de la culture pour réduire cette distance et, comme nous sommes dans un atelier de lecture, à la capacité que la littérature aura de réduire la brèche d’incompréhension entre l’Orient et l’Occident. Quand on s’approche de la vie et des sentiments des autres, tu arrives un peu à leur comprendre et à te sentir une des plus entre eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :