• Bienvenus à l’Atelier de Littérature d’Expression Française

    Bienvenues à l'Atelier de Littérature française
    Si vous, internaute, d’où que vous veniez, vous êtes arrivé sur ce blog emporté par l'espoir de trouver un lieu où partager votre intérêt pour la littérature en langue française, vous êtes les bienvenus. Veuillez bien participer avec vos inquiétudes et vos idées en répondant aux posts affichés. Merci de votre visite et de vos opinions..

    Les membres de l'atelier de littérature.

    Tous à vos tâches
  • Pour nous trouver...

    Vendredi de 17h-19h (Consultez le calendrier sur la marge droite)
  • J’aime lire

  • Lisez le Bulletin de l’Atelier

    Lisez le Bulletin de l'Atelier
  • Version iPad-iPhone

    Version iPad-iPhone

    Cliquez sur l'image, téléchargez Flipboard et regardez le magazine de l'Atelier sur ton iPhone, ipad

  • Contributions

    Contributions
  • Chercher para catégories

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 330 autres abonnés

  • Follow Atelier de littérature d'expression française on WordPress.com
  • Vidéothèque

  • RSS Vidéothèque sur l’Islam (en espagnol)

  • Phonothèque

    Phonothèque
  • RSS Audiolivres

  • Fiches de lecture
  • Échos littéraires

    Échos littéraires
  • Ecos literarios

  • La bibliothèque de l'Atelier

    La bibliothèque de l'Atelier

  • Mon livre préféré

    Mon livre préféré
  • Articles les plus consultés

  • Archives

  • Commentaires récents

    2016-2017: Une année… sur Noël multicouleur
    2016-2017: Une année… sur Chagrin en temps de jeune…
    Témoignage sur l… sur Rentrée
    Re-vivre la vie | At… sur Peindre pour survivre
    Leticia Hernández Ló… sur Le crépuscule des coeurs
  • Nous avons eu...

    • 127,528 visiteurs
  • Visiteur
  • Administration

Pourquoi les marocains emmigrent en Espagne?

TannerieJ’ai passé les dernières vacances de Semana Santa au Maroc et je ne peux pas résister à l’urgence de vous raconter une expérience vécue dans ce voyage qui peut nous faire comprendre les difficultés que les marocains ou quelques marocains doivent subir pour s’en sortir.

Peut-être connaîtrez-vous les fameuses images des tanneries de Fez. Là, les peaux des animaux deviennent utiles pour la manufacture des vêtements, des sacs en cuir, etc, après un très fort traitement chimique. Ce sont des images coloristes qui attirent le touriste par leurs contrastes de couleur: rouges, jaunes, marrons, bleues, vertes…

Ce qui n’est pas dans les guides de tourisme ou du moins, ce n’est pas si bien souligné, c’est que ce travail du tannage se fait comme il se faisait il y a quelques siècles auparavant.

Pour achever la préparation de la peau, celle-ci doit être traitée avec un mélange de chaux et d’une matière que l’on appelle en espagnol « palomina » et qui s’agît des excréments des oiseaux avec de l’urine. Imaginez l’odeur. On te donne une petite branche de menthe pour le résister. Mais le pire de tout c’est que ce travail est fait manuellement ou, pour mieux dire, « piétinement », car des hommes demi-nus se plongent à l’intérieur de ces puits pleins de ces produits et s’y mettent à submerger les peaux et à les mélanger avec cette substance pestilentielle. tannerie

Je n’aurais jamais imaginé qu’en pleine XXIème siècle, si près de nous, des êtres humaines pourraient faire ces sortes de travaux pour survivre -je n’oserais appeler ça « pour vivre ».

Quand j’ai demandé au guide qui nous accompagnait de choses « typiques » sur ce métier, après un moment d’hésitation le guide m’a répondu: ce sont les plus pauvres, les gens qui n’ont rien qui font ce métier (qui l’aurait dit!), ils gagnent à peine pour survivre et en quelques années ils deviendront tous malades, avec de maladies de la peau et du poumon, car cette « palomina » les brûle à l’intérieur.

Tout cela sans tenir compte de l’impact sur l’environnement que ces produits toxiques produisent, surtout dû aux grandes quantités de chrome qui sont versées dans l’eau et qui continueront à tuer beaucoup d’espèces et à détruire le terrain pour l’agriculture pendant de décades.

Nous, les membres de cet atelier, qui avons eu l’opportunité de lire et connaître un peu sur le Maroc et l’Algerie d’après les lectures de livres des privilégiés comme Ben Jeloun et d’autres, nous sommes peut-être plus sensibles à cette réalité et nous comprendrons un peu que, s’il y a beaucoup de gens qui doivent faire ces types de travaux au Maroc, le même Maroc où le défunt roi Hassan II se fit construire une mosquée sur la mer, c’est compréhensible que, en voyant l’Espagne de l’autre côté du Détroit, ils pensent à trouver un endroit meilleur pour vivre que celui où ils habitent.

Regardez aussi le surgissement ces derniers jours du fondamentalisme et du terrorisme islamique chez le Magreb: Casablanca, Alger… et la menace du passage à nouveau de ces terroristes dans notre pays. La réclamation d’Al Andalus est l’excuse pour étourdir les sens des pauvres.

(Lire le reportage « Nouvelle opération kamikaze à Casablanca » sur Le Monde avec beaucoup de liens pour interpréter ce phénomène)
Je vous ai inclus un vidéo de ces tanneries pour mieux apprécier comme ils sont pénibles ces travaux. Si vous voulez en voir plus, veuillez cliquer sur ces liens:

1 2 3 4 5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :